Les sectes

Savez-vous quelle est la différence entre une secte et un culte? Ces termes correspondent ils aux termes de langue anglaise « sect » et « cult »?

Dans cet article, on va commencer par définir tous ces les mots (dont la définition exacte n’est pas forcément claire ni bien comprise par tous). Ensuite, on va étudier plus en détails les différents types de sectes, voir la classification de Steven Hassan – le modèle CIPÉ – pour, finalement, regarder les sectes sous l’angle rôliste et voir en quoi elles sont une part importante des univers de jeux de rôles évoluant dans un monde contemporains.

Secte vs Culte

Culte

  1. Hommage religieux rendu à la divinité ou à un saint personnage.
  2. Pratiques réglées par une religion, pour rendre hommage à la divinité.  Ministre du culte, prêtre.  Le culte catholique. 
  3. Service religieux protestant. Assister au culte.

(source: Le Robert)

Ainsi l’ensemble des pratiques et des coutumes qui constituent une religion particulière, c’est son culte. ex. Le christianisme est le culte de Jésus-Christ. Cala s’applique aussi aux religions plus « malsaines »: le culte de Satan, le culte de Yog-Sothoth.

Les mots « religion » et « culte » sont pratiquement des synonymes.

Secte

  1. Groupe organisé de personnes qui ont une même doctrine au sein d’une religion.
  2. Groupe d’inspiration religieuse ou mystique, vivant en communauté sous l’influence de maîtres, de gourous.

(source: Le Robert)

Ainsi une secte, selon sa définition, n’est qu’un sous-groupe au sein d’une religion plus grande ou encore est une nouvelle religion naissante sous l’égide d’un gourou.

A l’usage, cependant, le terme « secte » tend à désigner quelque chose de différent. Le plus souvent, le terme est employé de manière péjorative pour désigner un groupe (religieux ou non) dont les membres sont considérés comme sous l’influence « néfaste » d’un individu ou d’un groupe d’individus manipulateurs. Certains états et organismes de la francophonie, pour contourner cette différence de sens entre le dictionnaire et l’usage, utilisent des terminologies alternatives comme « nouvelles religions » et « organisations sectaires nuisibles ».

« Sect » vs « Cult« 

Sect

  1. A dissenting or schismatic religious body.
  2. A religious denomination.

(Source: Merriam-Webster)

En anglais le mot « sect » correspond à la definition française #1 ; c-a-d toute sous-branche d’une religion. Lutherianism is a Christian sect.

Dans cette langue, le mot « Sect » n’a pas de connotation péjorative.

Cult

  1. A religion regarded as unorthodox or spurious. A satanic cult.
  2. A great devotion to a person, idea, object, movement, or work. The film has a cult following
  3. A system of religious beliefs and ritual. The cult of Apollo.

Ainsi, en anglais, le mot « cult » correspond principalement à l’usage français du mot « secte » (1), mais intègre quand même une partie du concept de « Culte » (2)(3).

Quelques exemples:

  • Fr: Le Culte de Hermès // En: The cult of Hermes.
  • Fr: Les mormons sont une secte // En: Mormons are a cult
  • Fr: Le Hasidisme est une secte juive // En: Hasidism is a Jewish sect
  • (Péj) Fr: Le Hasidisme, c’est une secte! // En: Hasidism. It’s a cult!
  • Fr: Un film culte // En: A cult movie.

Une secte, dans le sens qui sera utilisé par ce texte est donc un groupe uni par une idéologie commune marginale et considérée néfaste. Le dernier point est important: Une secte n’est considérée telle que si l’adhésion au groupe est socialement réprouvée.

La première question que l’on se pose est bien sûr à savoir qui décide ce qui est une secte et ce qui n’est qu’un groupe de prière, un fan club ou un parti politique. À quel moment un groupe dégénère-t-il dans le sectarisme? Qui défini ce qui est « néfaste »?

La tolérance aux sectes selon les pays

Chaque pays définit lui-même ce qu’il qualifie de « secte » et en quoi cela enfreint, s’il-y-a-lieu, sa juridiction. La tolérance des pays est variable et il n’est pas rare d’observer des sectes se promener d’un pays à l’autre au gré du laxisme de leurs juridictions. (Rael par exemple).

La culture et l’histoire d’un pays de même que la relation de son gouvernement par rapport à la religion en général façonnera la manière de traiter le phénomène sectaire. Cela peut-être très variable.

Quelques exemples:

  • En France, l’état ne soutient ni ne commandite aucune religion.
  • Au Québec, les institutions religieuses de toutes natures sont exemptes d’impôt.
  • Au Danemark, les citoyens paient une taxe religieuse selon leur affiliation au baptême et cette taxe est utilisée pour payer le salaire des prêtres, qui sont ainsi des employés de l’état.
  • En Corée du Nord, la religion est interdite.
  • En Arabie-Saoudite, l’Islam est la religion d’état et l’apostasie est interdite.
  • Au Vatican, les autorités étatiques et religieuses sont les mêmes.

Le traitement des sectes, de manière peu surprenante, va de pair avec celui des religions. Les pays peu tolérants des religions sont les moins tolérants des sectes.

En France, le rapport de la commission Gest et Guyard de 1995 délimite le cadre du sectarisme. Le phénomène sectaire y est traité de manière globale. Au niveau étatique, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES), est chargée de l’étude et de l’identification des phénomènes sectaires.

Au Québec, la dérive sectaire n’est pas traité de manière globale, mais au cas par cas. Le sectarisme en soi n’est pas un offense. Le groupe devra être trouvé coupable d’une infraction au code criminel d’une autre nature pour que l’état s’y intéresse. L’étude et l’identification des sectes en territoire québécois est assuré par info-secte, qui est un organisme sans but lucratif ne disposant d’aucune autorité légale.

Aux États-Unis, chaque état est libre de légiférer a sa guise, mais le premier amendement de la constitution américaine (garantissant un certain droit de religion à tous les citoyens) rend toute prohibition difficile. Comme au Québec, seule des charges criminelles d’une autre nature doivent être trouvées pour démanteler une secte.

Pour plus d’information sur le traitement des sectes par les différents pays, vous pouvez consulter cet intéressant document: Le cahier PV de janvier 2009

Congress shall make no law respecting an establishment of religion, or prohibiting the free exercise thereof; or abridging the freedom of speech, or of the press; or the right of the people peaceably to assemble, and to petition the Government for a redress of grievances.

Steven Hassan et le modèle CIPÉ

La commission Gest et Guyard de 1995 a établie une liste de certains critères visant à identifier une secte. On a peut-être a faire à une dérive sectaire lorsque plusieurs des critères suivant s’appliquent a un groupe:

  • Une déstabilisation mentale;
  • Des exigences financières exorbitantes;
  • Une rupture avec l’environnement d’origine;
  • Des atteintes à l’intégrité physique;
  • Un embrigadement des enfants;
  • Un discours antisocial;
  • Des troubles à l’ordre public;
  • Des démêlés judiciaires;
  • Des détournements des circuits économiques;
  • Une infiltration des pouvoirs publics

En 1999, cette liste sera largement extrapolée par le psychothérapeute – et ex-membre de l’Église de l’Unification – américain Stephen Hassan.

« The Bite Model » -VO

Hassan développa le modèle CIPÉ (pour Comportement, Information, Pensée et Émotion. J’ai pas l’habitude de traduire les acronymes, mais en anglais ça fait « BITE » et « le modèle Bite » je trouve que ça sonne étrange…

Plutôt que d’y aller avec seulement les extrême comme Gest et Guyard, Hassan y va d’une approche plus subtile en classant les critères en plusieurs catégories.

« The BITE Model » – VF

Et les grands anciens, eux?

Dans les jeux de rôles, les sectes sont le plus souvent représentés à la Lovecraft; des dégénérés vivant dans l’isolement et vénérant des divinités païennes oubliées du reste de l’humanité. Ce sont des cas très extrême qui n’ont que peu de corrélations dans le monde réel. Ça n’empêche en rien qu’elles devraient coller au modèle CIPÉ.

Fabriquer une secte pour un jeu de rôle

Afin de codifier une secte pour un usage rôliste j’ai inventé le « Niveau d’intensité occulte » (NIO) afin de pouvoir quantifier le niveau d’intensité d’une secte. Les sectes avec un NIO élevé peuvent servir d’ennemies tandis que celle avec un faible NIO servent plutôt de background pour une aventure.

Dans la charte du Modèle CIPÉ ci-haut, trois cases sont attribuées pour chaque entrée. Celles-ci sont là pour servir de « checklist » et indiquer l’intensité en cochant une, deux ou trois cases (« faible », « modéré » ou « fort »)

Pour chaque case (C-I-P-É), la colonne CIPÉ donne le nombre approximatif de coches à distribuer pour un NIO donné.. Les quatre sections n’ont pas à êtres égales.

NIOIntensitéExempleCIPÉ
ITrès FaibleFanatiques d’un artiste ou une équipe de sport3-
IIFaibleMLM, Témoins de Jéhovah, Mormons8
IIIMoyenneSatanisme, Raeliens, sectes juives12
IVIntensePaganisme, Wicca, luciférianisme18
VTrès intenseCultes de terrifiantes et anciennes divinités paiennes oubliées24+

Le NIO représente à la fois la dangerosité de la secte, le fanatisme de ses membres et son secret.

En guise d’exemple, voici quelques sectes (fictives ou semi-fictives).

NIO I – Le fan club de Babymetal

Non, ce n’est pas, à proprement parler, une secte. Pourtant, si on y regarde de plus près, plusieurs éléments des sections Comportement (Behavior) et Pensées (Thought) y sont effleurés. Un style de tenue vestimentaire y est fortement suggéré, son nom véritable est ignoré au profit d’un pseudonyme à la syntaxe stricte, ceux qui ne visionnement pas les vidéos de plusieurs heures et ne dépensent pas des sommes considérable dans les objets cultuels sont marginalisés.

Fiche CIPÉ du Fan Club de Babymetal

Autres exemples de NIO I: L’église maradonienne, Les pastafariens.

NIO II – THRIVE (et les autres MLM)

THRIVE est une compagnie de poudre à milkshake et autres additifs alimentaires « santé » basés sur le concept de marketing multi-niveau. (MLM) Loin d’une secte, pensez-vous?

THRIVE fonctionne de manière différente qu’une compagnie de produits de santé traditionnelle. Plutôt que de vendre ses produits en magasin, elle ne les vend qu’à ses membres qui doivent eux-mêmes, afin d’arriver à payer leur produits, recruter de nouveaux membres qui devront acheter le produit et recruter également de nouveaux membres et ainsi de suite jusqu’à ce que toute la galaxie soit membre de THRIVE.

Afin de détourner l’attention des membres sur le fait qu’ils sont en train de se faire arnaquer solide, les membres sont bombardés de propagande. Ils ont des livres à lire, des fichiers audios à écouter, des séminaires, des conférences…

C’est à peu près ici que se termine la compagnie de produits pour une vie plus saine et que commence la secte manipulatrice. Ici il n’y a pas un dieu mais un CEO, pas de paradis, d’enfer dans l’après-vie, mais maintenant, ici même. Allez-vous vous complaire dans la médiocrité comme les autres ou mener la vie des gagnants avec la grande famille THRIVE?

Fiche CIPÉ de THRIVE

Autres exemples de NIO II: L’église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, Les témoins de Jéhovah.

NIO III – La secte de Roch « Moise » Thériault

Roch Thériault dit « Moise » fut le dirigeant d’une secte sise en Gaspésie, au Québec, puis en Ontario de 1977 à 1989. Ce fut une secte assez classique: Gourou barbu charismatique se constituant un harem grâce à la manipulation mentale et les passages bibliques. La secte, basée sur les préceptes de l’église adventiste du septième jour, débute de manière tranquille – ils donnent des conférences antitabac -, mais le gourou narcissique finira par devenir alcoolique et mutiler ses adeptes à coup de machette.

L’histoire de cette secte à fait l’objet d’un téléfilm.

Fiche CIPÉ de la secte de Roch « Moise » Thériault

Autres exemples de NIO III: La Famille Manson, Lev Tahor.

NIO IV – Le Temple du Peuple

Le Temple du Peuple est une secte fondée par le révérend Jim Jones en 1955, à Indianapolis, aux États-Unis. Jones prêche pour une société plus égalitaire, il prône le socialisme et tient de véhément discours antiraciste.

L’histoire est bien connue et est assez extrême. Jones fonde en 1974 le village de « Jonestown » en Guyane (pas la française, l’autre). Tous ses fidèles y déménagent. C’est à partir de là qu’il commence a agir de manière de plus en plus folle et que la petite communauté agricole utopique se transforme peu à peu en secte disjoncté.

Le 18 novembre 1978, peu après la visite peu agréable d’agents du FBI, le révérend rassemble ses fidèles leur annonçant que le temps est venu de rejoindre le royaume de Dieu. Les adeptes, des fanatiques, se partagent le fameux « Kool-Aid » empoisonée. Plus de 900 meurent. Ou, du moins, c’est la version officielle.

visite d’agent du FBIFiche CIPÉ du Temple du Peuple

Autres exemples de NIO IV: Le Mouvement pour la restauration des dix commandements de Dieu, L’ordre du Temple solaire.

NIO V – L’ordre ésotérique de Dagon

Secte si ancienne que tous les membres le sont depuis la naissance et ce depuis plusieurs générations. La consanguinité et le métissage avec les profonds ont rendu les membres hideux et puants.

Comme tel, le modèle CIPÉ n’a plus d’importance car les membres sont si fanatiques qu’aucune technique de manipulation n’est vraiment nécessaire. Le dogme fait maintenant partie de leur ADN.

Quelques amorces de scénario avec des sectes

L’évasion – Depuis quelques semaines déjà, un petit groupe de fidèle se rencontrent, en cachette, pour se parler. Ils ne croient plus. C’est allé trop loin. Ils préparent maintenant un plan pour s’enfuir.

L’infiltration – Des journalistes font semblant de se convertir afin d’enquêter sur le culte et les pratiques d’une secte.

Les Mystères – Des membres d’une petite association qu’ils ne croient pas être une secte se questionnent lorsqu’ils sont invités à rejoindre ou découvrent l’existence d’un cercle spécial s’initiés.

Déprogrammation – Un membre de la famille ou une personne détenant des informations importantes est membre d’une secte. Elle devra être extirpée puis déprogrammée.

J’espère que cet article vous aura plu! Utilisez vous les sectes dans vos parties?

Publié par ghidorah21

Follow me here: https://octodon.social/@kingu_platypus_gidora

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueueurs aiment cette page :